Forum RPG/Fanfiction dans l'univers des X-Men. Mutants, choisissez votre camp et battez vous. Pour survivre aux humains et aux renégats. Humains, les mutants sont parmi nous. Que ferez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Falcon Fury - Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Falcon Fury

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 26
Localisation : Institut
Emploi/loisirs : Nature/Animaux/Sport/Bouffe/TV
Humeur : A l'aise

Personnage
Age PJ: 19
Pouvoir: Communication et semi-métamorphose animale
Surnom/Pseudo: Warg

MessageSujet: Falcon Fury - Présentation   Lun 6 Fév - 14:58


>> Falcon Fury <<


Nom :
Fury

Prenom :
Falcon

Age :
18 ans

Mutation :
Lien privilégié avec les animaux, communication et métamorphose partielle. Elle peut parler et entendre les animaux mais pas au sens stricte du terme. Elle ne perçoit pas de mots mais des images, des sensations… alors qu’elle-même peut parler et se faire comprendre d’eux même si elle a de moins en moins besoin de paroles. Habituellement elle ne perturbe pas la hiérarchie préétablie mais est capable de se positionner comme « chef de meute »/leader, en cas d’urgence ou si elle le souhaite pour se faire obéir rapidement. Cette forme de communication s’applique également aux mutants ayant une part animale. Elle peut donc leur transmettre ses pensées comme ils peuvent lui transmettre les leurs. Si la mutation animale est supérieure à la partie humaine elle peut donc lui imposer sa volonté. Enfin question métamorphose, ses yeux deviennent or vif et sa pupille vertical, lui offrant une excellente vue, notamment de nuit, digne des plus grand félins et rapaces. Dans certain cas (colère excessive par exemple) ses canines supérieures et inférieures s’allongent, leur conférant un tranchant acéré semblables à des crocs. Pour le reste on ne le voit pas de l’extérieur mais ses reflexes sont accrus ainsi que ses sens, son orientation et son agilité.

Pseudo :
Warg

Rang souhaite a l’Institut :
Elève

Clan :
X-Men avec un petit passage dans la Confrérie des Mutants.

Physique :
Falcon est une jeune femme de dix-huit ans à la taille légèrement en dessous de la moyenne (un mètre soixante). Un corps sportif finement ciselé aux proportions agréables témoigne d’une activité physique soutenue. C’est une combattante aguerrie qu’il vaut mieux ne pas défier. Ses cheveux sont blonds, le plus souvent mi-longs ou longs et plus ou moins coiffés différemment presque chaque jour, passant de lisses à ondulés, à attachés… Selon son humeur et au feeling ! Sa bouche est fine mais son sourire large, blanc, et franc. Ses yeux d’un inhabituel ambre fauve perçant pétillent de malice, mais peuvent devenir sérieusement froids et inquiétant. Comme les panthères, c’est mignon comme un gros chat mais face à une proie ça devient flippant… L’ensemble de sa peau est d’un doré soutenu, habituée à une exposition prolongé au soleil. Question vêtements, Falcon fait dans le « nature », exit les matières synthétique elle déteste ça. Fibres naturelles et/ou cuir sont de rigueur et elle s’essaie volontiers à tous les styles possibles bien qu’elle favorise le genre pratique, baroudeuse, ou aventurière. Sa tenue d’intérieur qui lui sert aussi de pyjama, est entre deux tendances : garçon manqué et petite fille. En gros il ne faut pas s’étonner de la voir en boxer à poix rose et t-shirt de sport XXL. Ce qu’elle refuse catégoriquement en revanche : les tatouages et les piercings, elle s’aime parfaitement comme elle est, sans complexe.

Caractere :
Falcon est une baroudeuse. Elle a bourlingué un peu partout, affrontée toutes sortes de dangers et en a tirer une débordante confiance en elle. Elle assume autant son physique que son caractère et se fou royalement de l’avis d’autrui à ce sujet. Elle s’aime et c’est déjà bien. Du coup elle peut paraître assez arrogante mais c’est plus du je-m’en-foutisme (d’elle-même et des autres). Son côté leader de la faune à tendance à s’exprimer aussi chez les humains bien qu’elle ne le fasse pas exprès. Ainsi elle ne prend jamais de pincette, balance ce qu’elle a à dire sans se soucier des conséquences. Elle ne fait pas volontairement mal mais sa franchise frôle parfois l’indécence et peu froisser les esprits susceptibles ou fragiles. En revanche elle accepte très bien les critiques et les bousculades verbales. Soit ça la fait rire, soit elle ne les comprend pas puisqu’elle se trouve très bien et ne voit pas en quoi dire la vérité et le fond de sa pensée peut être considéré comme mal. Toutefois elle n’est pas méchante et est prête à réparer son erreur si elle la voit. En cours Falcon n’est pas une flèche, sauf quand il faut inventer un bobard pour rendre un devoir en retard. Faut dire qu’elle n’est pas habituée aux dates limites et a donc du mal à s’adapter au système scolaire traditionnel. Pour y survivre elle opte pour l’humour, l’ironie et le sarcasme qui lui permette de répondre aux questions même quand elle y capte un beignet. Son bagou la sauve d’ailleurs souvent de notes catastrophiques ou la condamne au contraire à devenir la bête noire des profs. Son problème principal est qu’elle est entière dans ses jugements. C’est bien ou c’est mal. Ce n’est pas gris. Très carré, elle se fou de la subtilité qu’elle considère comme une excuse débile pour éviter d’agir ou pour se donner un air intelligent. Ca l’agace et elle n’hésite pas à le faire savoir. Ce qui déclenche particulièrement sa colère est l’irrespect des humains pour la nature. Très engagée pour la cause animale et l’écologie, elle ne supporte pas ceux qui perturbent l’équilibre de la Terre. Prudence donc car elle ne fait aucune concession à ce sujet et pourrait mordre. Littéralement. Ca ne fait pas d’elle une anti viande ou quoi que ce soit dans le genre. Au contraire, elle connaît bien la loi de la jungle, et y adhère totalement puisqu’elle sert un équilibre fondamental. Mais il y a des façons de faire alors dès qu’elle peut, elle préfère chasser elle-même ses proies. Mais chasser dans les règles de l’art, à arme égal, le premier chasseur qu’elle croise avec un fusil elle le lui fourre quelque part. Falcon est une prédatrice, certes mais elle respecte les proies, un concept incompris des humains qu’elle trouve pour le moins stupides, si on omet une élite de son choix pour qui elle est d’une fidélité sans faille.

Histoire :
Falcon a grandit dans une famille passionnée de safaris, de découvertes, et d’expéditions plus ou moins dangereuses. Elle est d’ailleurs née lors d’un de leur voyage chez un ermite fauconnier vivant dans la savane sud africaine. Pas de médecin, une hygiène plus qu’approximative au milieu des faucons… un miracle que la mère et la fille s’en soient sorties. Heureusement que le vieux fauconnier avait un savoir faire certain… C’est de là que lui vient son prénom : Falcon, signifiant « faucon ». Ses parents ne cessant jamais de voyager, Falcon ne s’est jamais implantée nulle part et n’a donc pas vraiment de racine. Elle est d’origine Canadienne par son père et Australienne par sa mère. C’est leur passion commune pour les animaux sauvages qui a permis la rencontre de ses parents lors d’un safari en Australie. Coup de foudre immédiat et les voilà mariés sur chaque continents entre deux expéditions périlleuses dans des contrées perdues, royaume d’une faune libre loin de toute emprunte humaine. Oui, on peut qualifier ses parents d’originaux. C’est cette vie qui a forgé l’intrépidité de Falcon, son assurance, son indépendance et la plupart de ses traits de caractère. Elle est plus que ravie de ces expériences et se considèrent comme une privilégiée. Elle a parcouru le monde, vu de pures merveilles naturelles, n’a jamais connu d’école ordinaire mais a suivi un enseignement prodigué par ses parents et différents membres et chefs de tribus oubliées… C’est une grande aventurière qui ne laisserait sa place pour rien au monde. Finalement ses parents font beaucoup pour la cause animale, et participe à la création de bon nombre de centre de sauvegarde. Cela demande pas mal d’argent qu’ils gagnent en écrivant des livres sur leurs voyages, leurs observations… Des récits d’explorateurs modernes qui fascinent un large publique et permet d’approvisionner les fonds nécessaires à leurs ambitions écolos. De son côté Falcon les inspire beaucoup. Depuis toujours elle entretient un lien privilégié avec la faune. Où qu’ils aillent les habitués s’étonnent de sa témérité face aux prédateurs qui ne lui font aucun mal. Un jour une maman ours l’a même laissé caresser ses petits, un véritable prodige, et les louveteaux adorent jouer avec elle. Même les rapaces et les félins tolèrent sa compagnie. Certaines tribus parlent de connexion avec l’esprit du monde, d’autres d’ancêtres animaux, ou de don des dieux. Quoi qu’il en soit Falcon s’éclate et ses parents en apprennent plus en l’observant et en l’écoutant que ce qu’ils pourraient imaginer et truffent leurs bouquins d’anecdotes formidables. Pour Falcon, tout semble normal, elle se sent bien, en phase avec ce qui l’entoure. Pourtant ce qui lui semble à elle et ses parents une particularité due à l’originalité de sa vie, prend une autre tournure l’année de ses dix ans. La petite famille décide de retourner voir le fauconnier qui a vu naître Falcon. Alors que cette dernière salut son drôle de sagefemme, elle perçoit soudain des images et des sensations qui ne lui appartiennent pas. Instinctivement elle lance un « il doit sortir chasser, il a faim », tout en repérant un faucon dans un coin de la pièce. Elle se dirige vers lui malgré les protestations du vieux fauconnier qui craint la réaction de son protégé, mais celui-ci grimpe docilement sur l’avant-bras de Falcon qui l’emmène dehors. Là il s’envole et avale goulument un énorme mulot quelques secondes plus tard. A partir de là Falcon lit l’esprit animal et leur ouvre le sien. Ses parents s’enthousiasment, pensant qu’elle devine instinctivement certaines choses bien qu’ils ne croient pas réellement qu’elle puisse véritablement communiquer. Ils parlent donc de cette évolution dans leur prochain livre et quelques mois après sa publication une curieuse personne aborde les Fury. Falcon et alors en vadrouille dehors mais se planque pour écouter. Une femme avec des cheveux blanc discute avec ses parents et tente de les convaincre de la laisser emmener Falcon dans son école spéciale. Ils s’offusquent, pensant à une énième fourberie humaine pour interner leur fille dans un institut psychiatrique ou pire effectuer des expériences sur elle comme aime tant faire les humains détectant une anomalie. La dite « Tornade » n’a même pas le temps de montrer sa propre mutation ou de réclamer de parler à Falcon seule à seule qu’elle est mise à la porte. L’entretient laisse Falcon sceptique et ses parents ne lui en parle pas, ignorant qu’elle a tout entendu. La tension se fait croissante au sein de la famille les années suivantes et ils se déplacent plus souvent encore qu’avant, comme s’ils cherchaient à semer des poursuivants. Mais régulièrement, presque une fois par an, un nouveau « Mutant » comme ils se présentent, les retrouvent et leur parle, laisse leurs coordonnées… Aucun d’eux n’inspire confiance à Falcon qui méprise pas mal la race humaine en général. C’est finalement en Alaska, vers ses seize ans, que la situation se précise. Une nuit le père de Falcon s’éloigne de l’abri quelques temps pour chercher du bois quand un cri déchire la nuit. La mère de Falcon n’entend rien mais la jeune fille se précipite au dehors. A quelques centaines de mètres de là son père fait face à un ours polaire. Parfaitement immobile, adossé à un arbre, il attend, alors qu’une belle balafre à l’épaule imbibe son blouson de sang. Instinctivement Falcon attire l’attention de l’ours et se place à côté de son père qui lui ordonne de partir. Ordre qui meurt dans sa gorge en voyant les yeux or vif phosphorescents de sa fille briller dans la nuit comme deux flammes percés d’une pupille noire verticale. Là Falcon se met à parler à l’ours, avec des mots humains qu’il semble pourtant saisir. Mais il ne s’en va pas. Falcon sent sa faim et sa nécessité d’attaquer. Mais elle résiste et comprend instinctivement que si deux petits humains ne font pas le poids, son esprit animal peut le dominer. Le message qu’elle envoie est simple : son père, sa propriété, pas touche ! Sans s’en apercevoir ses deux pairs de canines s’allongent et s’affutent tandis qu’un grognement sourd et roque sort de sa gorge. L’ours s’écrase et s’enfuit, laissant Falcon galvanisée par la peur, la colère et la puissance. Quand elle se tourne pour enfin porter secours à son père et le ramener à l’abri, elle le voit choqué et prend enfin conscience de sa transformation. Son mouvement de surprise fait disparaître ses crocs mais elle conserve ses yeux nyctalopes pour le trajet. Elle ramène son père à l’abri quand elle voit une forme au loin, dans l’ombre, qui semble attendre quelque chose. Bizarrement la forme est humanoïde mais l’aura animale puissante au point que Falcon doit retenir le sifflement qui veut percer ses lèvres pour l’interpeller. Ce n’est qu’une fois son père laissé aux bons soins de sa mère qu’elle ressort. Cette fois elle n’échappera pas à l’entretient avec un Mutant. Une sorte de montagne de muscle à l’air pas commode s’avance enfin et se place à la lumière. La conversation fut pour le moins étrange. Peu de mots, beaucoup d’observations et de sensations transmises par la pensée. Une démonstration de celui qui se présente comme étant Logan/Wolverine… Une heure plus tard une poignée de mutants envahi l’abri, prodiguant les soins nécessaires au père de Falcon tandis qu’elle prend une décision. Attendre. Elle rejoindrait l’Institut pour ses dix-huit ans. Pour l’heure elle devait rester avec ses parents et n’avait aucune envie de se taper le lycée. Les étudiants niveau fac lui semblaient un peu plus libre… Une fois passé le premier choc, sa mutation ne posa pas de problème à ses parents qui l’admirèrent encore plus et l’encouragèrent à poursuivre sa voie. C’est ainsi qu’elle passa encore deux ans avec ses parents qui achetèrent une maison au Québec où Falcon pourrait leur adresser ses courriers, se demandant si elle réussirait à s’adapter au monde des hommes et à leurs incompréhensibles conventions sociales. Mais une promesse est une promesse et Falcon rejoint l’Institut comme convenu. Elle retrouva avec plaisir Logan qu’elle aime beaucoup embêter, et ne se sent pas aussi démunie que prévu face à bon nombre de mutations impliquant une part animale. Mais l’environnement ne lui est pas familier et elle n’est jamais restée aussi longtemps en place alors l’adaptation ne se fera pas sans anicroches.

Autre :
Une peur bleue des tremblements de terre et des espaces confinés.

Multicompte ?
Oui, avec Opale Witness ; Leeloo Euterpe ; Darren Mieczyslaw ; et Kelan Snow



>> Vous <<


Surnom :
Laulie

Age :
20ans

Taux de presence:
(Très) souvent, je préviens en cas d’absence.

Comment avez-vous decouvert ce forum ?
Je suis Admine avec le compte d’Opale Witness x)

Est-ce votre premier forum RPG ?
Ha ha ! Non.

Autre :
Nope !


Dernière édition par Falcon Fury le Mar 5 Juin - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T.J Cartwright
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 24
Localisation : Dans l'institut...surement
Emploi/loisirs : S'amuse
Humeur : Enjouée

Personnage
Age PJ: 22 ans, Née le 7 Mars
Pouvoir: Illusions en tout genre
Surnom/Pseudo: Shamee

MessageSujet: Re: Falcon Fury - Présentation   Lun 6 Fév - 19:28

Tu es maintenant, solennellement Validée !!

Bienvenue à l'institut !

Amuse-toi bien, et pas de bêtises !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Falcon Fury - Présentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Falcon
» Lockheed Martin F-16 CJ Figthing Falcon
» Unmatched Fury 12
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RPG :: Présentation personnages-
Sauter vers: